Accueil > Espaces membres > Le bulletin N° 47

Le bulletin N° 47

Bulletin de l’association - juillet 2012 - n° 47



Édito



En juin, un fait divers dommageable pour une femme malade Alzheimer assassinée par son conjoint de 79 ans, malgré l’amour qu’ils se portaient, a été relayé par les médias. L’épuisement de ce conjoint aidant a été fatal.

Les études montrent en effet que les aidants familiaux n’arrivent pas à lâcher prise. La notion de "fardeau", de "charge ressentie" est trop souvent mise en avant sans jamais parler du plaisir de la rencontre, de l’accompagnement.
La maladie, la désorientation, la confusion du jour et de la nuit, les comportements d’agitation ou d’apathie, contribuent à l’épuisement les proches aidants. L’impact sur leur travail, leur vie quotidienne, leur couple, leur santé est réel. Deux aidants sur dix ressentent une charge importante, synonyme de fatigue morale ou physique. De vraies questions politiques comme l’indique l’Association française des aidants familiaux.

Trois pistes sont à creuser :
- Renforcer la connaissance des aidants sur la maladie. Comprendre l’impact de la maladie sur la vie quotidienne est nécessaire pour apprendre les gestes, les réponses adaptés afin d’apaiser les soins, les relations. - Trouver son propre réseau d’aides. Même si la France a encore de grands progrès à faire notamment en termes d’évaluation, de coordination, l’aidant peut chercher de l’appui auprès d’un CLIC, voire d’une MAIA. L’idée est de se renseigner, de tester différentes réponses possible parmi les différents services à domicile, les accueils de jour, les hébergements temporaires ou définitifs. - Renforcer l’aide financière pour permettre l’accès aux services professionnels. Le report d’années en années d’un véritable 5ème risque venant compenser les situations de handicap quel que soit l’âge est une véritable "non-assistance à personnes en danger", pour les personnes malades, handicapées, âgées mais aussi pour leurs proches.

Dans l’attente du nouveau Plan Alzheimer 2013-2018, un rapport sera remis au premier trimestre 2013 au gouvernement qui engagera une concertation avec les partenaires sociaux, avec pour objectif une réforme législative en 2013, selon Jean-Marc Ayrault.
Le temps de la concertation est-il encore d’actualité ?

En vous souhaitant un excellent été.




 Christiane Le Manac’h -Psychologue,
Secrétaire de l’association


PDF


Télécharger le Bulletin