Accueil > Publications > 4ème Séminaire "Psychologues en gérontologie"

4ème Séminaire "Psychologues en gérontologie"

Jeudi 20 et vendredi 21 novembre 2014, au TRIPTIK à Acigné (35)




Comme les fois précédentes, ces 4e Rencontres ont eu pour objet de réfléchir sur notre pratique de psychologues en gérontologie.



Depuis quelques années, le psychologue est amené à exercer dans des lieux et des structures de plus en plus diversifiés, surtout en gérontologie. Cela implique une adaptation de sa clinique aux situations rencontrées, de sortir du cadre de son bureau pour aller à la rencontre des personnes là où elles sont. Il s’agit d’être inventif tout en portant, d’une certaine façon, le cadre avec soi. Ces nécessaires pas de côté sont possibles à partir du moment où sont pensés et préservés notre éthique, notre déontologie, notre posture professionnelle.



Mais le métier de psychologue en général est en mutation et cela implique de mieux structurer la profession pour en protéger les fondements, pour mieux défendre ce qui fait notre spécificité et notre possibilité, justement, de rester inventifs.



Enfin, vous trouverez aussi dans ces actes des apports cliniques sur la dépression, la mélancolie et l’épuisement des aidants.



 



Introduction des journées


Pierre-Yves Malo


 


Conte de faits d’une jeune psychologue en gérontologie


Samya Cidère

L’épure impure (et vice versa)


Gilles Cervera



Clinique partagée en équipe mobile d’accompagnement et de soins palliatifs


William Robin-Vinat et Marité Giret



La clinique dans l’examen neuropsychologique


Morgane Langlais



Comment la clinique du psychologue se déploie-t-elle au Bistrot Mémoire ?


Marie-Hélène Le Breton, Anne-Marie Loquais, Sandrine Legauffre et Luz-Hélène Bellegarde

Retour sur 6 années d’existence d’un forum de psychologues en gérontologie


Judith Martin-Delvincourt
 


Monde en mutation, psychologues en mutations ?
Véronique Guyot



Évaluations nécessaires pour la profession de psychologue, une utopie réaliste ?


Marie-Claude Cathelineau



Le psychologue tel qu’en lui-même la gérontologie l’a changé


Dominique Le Doujet


 


Une clinique de l’urgence


Jean-Charles Mandart

Le psychologue en téléphonie sociale, l’exemple de l’écoute du 3977


Sandra Sapio
 


La clinique du domicile : une « invention » encore récente
Isabelle Donnio


 


L’entrée en institution et ses incidences subjectives : quand une identification ne fait plus suppléance
Cindy Caudal



L’épuisement de l’aidant d’un malade Alzheimer : de quoi parle-t-on ?


Pierre-Yves Malo

Marylise : entre découragement et anéantissement


Robert Le Borgne

États des lieux des conditions de travail et du ressenti professionnel des psychologues en gérontologie